English version

Ama Dablam (6 856 m)
Arête sud-ouest - Himalaya, Népal

Philippe seul vers 6 400 m (Photo © J-M. Wojcik)
Philippe seul vers 6 400 m (Photo © J-M. Wojcik)


Expédition Ama Dablam 2010

Du 22 avril au 7 mai 2010 Philippe Gatta et Jean-Marc Wojcik ont fait l’arête sud-ouest de l’Ama Dablam (6 856 m) en seulement 16 jours aller-retour de Katmandou. Ils ont réalisé l’ascension à deux et en autonomie, portant l’ensemble de leur matériel depuis le camp de base. A la fin de l’expédition ils ont redescendu tout leurs déchets ne laissant rien aux camps d’altitude.

Ils ont fait l’arête sud-ouest, ouverte en 1961 par Mike Gill, Barry Bishop, Mike Ward et Wally Romanes. Elle est cotée : VI 6a 60°, 1500 m (voir la description détaillée plus bas).
Au niveau de l’équipement en place et des cordes fixes ; dans l’ensemble c’est plutôt « propre » jusqu’au camp 2 ; il y avait une corde sous le C1 sur une centaine de mètres. Entre le C1 et le C2 il y avait une corde dans les traversées et les sections raides (2 dans quelques rares sections). Il y avait des pitons en place, en particulier dans la longueur de la tour jaune. Cette longueur est peu propice au coinceurs.
Du camp 2 au sommet de la tour grise c’était un chaos de cordes, parfois jusqu’à 10, le plus souvent usées jusqu’à l’âme… Sur l’arête des champignons c’était variable ; il y avait des sections « propres » et d’autres avec quelques cordes. En fait cela dépend de l’avancée du glacier qui emporte cordes et ancrages avec lui d’une année sur l’autre.
Au dessus c’était variable ; dans les passages rocheux c’était souvent un chaos de cordes sur quelques mètres. Dans les sections de glaces il y avait au plus une corde qui ne doit pas rester longtemps.

L’expédition a été marquée par un temps assez instable et une mousson précoce. Dans l’ensemble le niveau d’enneigement était très faible et la partie supérieure de la voie (de 6300 m au sommet) était en glace bleue. La voie était sèche lors de la montée jusqu’au camp 2 mais la neige tombée ensuite à recouvert l’ensemble de la face rendant l’ascension des sections de rocher et de mixte parfois pénible. Cette neige n’a pas adhéré à la glace de la partie supérieure, sauf dans les 200 deniers mètres où il a fallu faire la trace.

Comme souvent au printemps, le nombre de grimpeurs engagés était faible ; Jean-Marc et Philippe, 6 russes et 3 français aidés de 3 népalais.

Vent et nuages sur la partie sommitale de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)
Vent et nuages sur la partie sommitale de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)

Vidéo de l'Expédition sur l'Ama Dablam

Vidéo de l'Expédition sur l'Ama Dablam (© P. Gatta)




Trekking jusqu'au camp de base de l’Ama Dablam

Après un cours vol entre Katmandou et le village de Lukla à 2 850 m, l’expédition commence par un trekking depuis Lukla jusqu’au camp de base de l’Ama Dablam.

Ce magnifique trekking monte progressivement en passant par les villages de Phakding, Monjo, Namche Bazar, Sanasa, Tengboche et Pangboche. Au moins quatre jours sont nécessaires pour permettre une bonne acclimatation. Le camp de base se trouve à 4 600 m au pied de la face ouest dans une prairie agréable. Ce printemps il n’y avait que 7 tentes.


Jeudi 22 avril : Katmandou

Philippe et Jean-Marc sont arrivés à Katmandou. Ils ont passé l'après midi à faire les derniers préparatifs et acheter de la nouriture pour les camps d'altitude.


Vendredi 23 avril : Katmandou - Lukla - Monjo

Philippe et Jean-Marc ont pris l'avion de Katmandou à Lukla ce matin puis ont commecé le trekking jusqu'à Monjo à 2 850 m. Demain ils continueront vers Namche Bazar, la capitale Sherpas. Il y a très peu de monde et presque pas de yaks. La météo est agréable, avec un peu de brume et de vent. Dans quelques jours ils vont arriver au camp de base de l'Ama Dablam à 4 600 m.

Temps : 3h05. +515m (440m/h) / -530m (460m/h).
Altitudes entre 2 496 m et 2 795 m.

Village de Monjo (Photo © P. Gatta)
Village de Monjo (Photo © P. Gatta)

Samedi 24 avril : Monjo - Namche Bazar

Aujourd'hui, comme ils ont fait MonjoNamche Bazar (3 450 m) en 2 heure, ils ont continué jusqu'à Khumjung (3 860 m) pour voir l'Ama Dablam, faisant les 400 m de montée en 30 minutes. Ca bourgeonnait déjà pas mal ; impossible de voir l'Everest par contre ils ont pu voir l'Ama Dablam qui semblait très sèche avec la partie supérieure en glace bleue. Puis ils sont redescendus au lodge avec un fort vent de sud-ouest mais une température agréable. Il s’est mis à pleuvoir vers 15 heures.

Temps : 3h10. +1120m (550m/h) / -545m (670m/h).
Altitudes entre 2 738 m et 3 746 m.

Panoramique de Namche Bazar vu depuis Kumjung (Photo © P. Gatta)
Panoramique de Namche Bazar vu depuis Kumjung (Photo © P. Gatta)

Dimanche 25 avril : Namche Bazar - Tengboche

Ils sont arrivés à Tengboche en 3h depuis Namche. Temps superbe ce matin mais à nouveau quelques nuages sont arrivés. Il y a une "plume" énorme sur L'Everest mais l'Ama Dablam est toujours degagée. D'après la météo ils ont 2 jours de beau temps puis 2 jours très mauvais. Demain ils vont essayer de monter au camp de base et faire un portage le jour suivant. Ils sont toujours bien avec un saturation en O2 de 92% !

Temps : 2h55. +800m (480m/h, 600 dans la dernière montée) / -380m (640m/h).
Altitudes entre 3 245 m et 3 788 m.

Chemin de Sanasa, Ama Dabla derrière (Photo © P. Gatta)
Chemin de Sanasa, Ama Dabla derrière (Photo © P. Gatta)

Lundi 26 avril : Tengboche - BC Ama Dablam (4 600 m)

Philippe et Jean-Marc ne sont plus joignables par portable, mais ils ont réussi à envoyer un SMS pour dire qu'ils ont passé 4 300 m sur le chemin du camp de base (BC, 4 600 m). Il y a très peu de grimpeurs sur l'Ama Dablam ; il n'y a que 6 russes, 3 français et 3 Sherpas.

Temps : 2h50. +903m (470m/h) / -222m (610m/h).
Altitudes entre 3 721 m et 4 600 m.

Panorama du camp 1 de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)
Panorama du camp 1 de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)

Ascension de l'Ama Dablam


Mardi 27 avril : BC (4 600 m) - Camp 1 (5 750 m)

SMS du C1 : on devait prendre un jour repos et d’acclimatation aujourd’hui avant de monter au C1 (5 750 m) demain mais comme du mauvais temps arrive, nous avons décider d'avancer notre portage d’un jour. On est donc monté au C1 aujourd’hui avec des sacs de 25 kg. On a décidé de dormir ici puis de redescendre au camp de base demain et de « profiter » de la période de mauvais temps pour se reposer. Hélas on est passé de 3 850 m à 5 750 m en 2 jours et on est arrivé décalqué. J'avais une saturation à 60% et Jean-Marc un peu mieux. Je n'ai rien mangé. Dans la nuit ça s'est arrangé un peu. Pas grave, on redescend au camp du base demain, c'est bien d'avoir pu monter le C1.

Une équipe Russe arrive au sommet vers 16h.

Temps : 5h40. +1230m (320m/h) / -77m (280m/h).
Altitudes entre 4 600 m et 5 756 m. Sac +25kg.

Bivouac à 5 750 m (Photo © P. Gatta)
Bivouac à 5 750 m (Photo © P. Gatta)

Montee vers le camp de base de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)
Montée vers le camp de base de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)

Mercredi 28 avril : Camp 1 (5 750 m) - BC (4 600 m)

5h30 le soleil arrive et met un terme à cette longue et pénible nuit. Je ne sais toujours pas pourquoi j'ai eu si mal au dos. Ma saturation en O2 est à 75% mais celle de Jean-Marc est sous les 60%. On se fait chauffer un peu d'eau, je mange de noodles et un biscuit. On essaye d'abriter la nourriture des oiseaux et d'un petit rongeur pas farouche qui vient manger à nos pieds. On laisse tout le matériel technique dans la tente qu'on démonte et recouvre de gros blocs puis on attaque doucement la descente.

A 5 000 m on croise une partie des Russes qui démontent leur camp de base (à 5 000 m). On continue doucement et arrivons au camp en 2h, confirmant que les 2 camps ne sont pas à coté. L'après midi on fait un brin de toilette, une bonne sieste et vers 14h le camp est sous les nuages. Deux heures plus tard il neige et le tonnerre gronde. Thierry et Suman abandonnent, ils sont montés jusqu’à 6 250 m ou ils ont vu deux Russes qui sont au C3 depuis 4 jours. Ils n’ont pas réussi à franchir la glace vive au dessus de 6 300 m.

Temps : 2h. +20m (290m/h) / -1115m (720m/h).
Sat O2 matin: 75%. Soir (au CB): 88%.

Descente en rappel des dalles sous le C1 (Photo © P. Gatta)
Descente en rappel des dalles sous le C1 (Photo © P. Gatta)

Jeudi 29 avril : BC (4 600 m)

SMS du CB : hier il a neigé jusqu'a 4 300 m, aujourd'hui repos, le 1er depuis notre départ de Katmandou. Si la météo ne se dégrade pas on monte demain (le 30) au C1 à 5 750 m, le 1 mai on monte au C2 à 6 000 m (c'est la partie rocheuse de la voie), le 2 on fait C2 - sommet - C2 (mixte jusqu'à 6 300 m, glace au dessus). Le 3 on redescend au CB.

Hier le couple de Russes qui étaient au camp 3 depuis plus de 4 jours à demandé de l’aide. Plusieurs collègues à eux sont montés pour les aider. Ce matin ils étaient tous de retour au camp de base et le couple a été évacué par hélico vers Katmandou.

Neige au CB (Photo © P. Gatta)
Neige au CB (Photo © P. Gatta)

Vendredi 30 avril : BC (4 600 m) - Camp 1 (5 750 m)

SMS du C1 : On est arrivé au C1, cette montée est toujours aussi longue +1150m. La météo est assez bonne, on est juste au dessus de la mer de nuage, magnifique. Hélas on nous a volé une grande partie de la nourriture, du gaz et un thermos. Demain on continu quand même vers le C2 à 6000m, encore un sac de +25kg. Il n'y a personne, juste une autre cordée de 2 quelque part plus haut. Les 500 derniers mètres de la face sont en glace bleue. A suivre.... Je vais bien et Jean-Marc aussi, c'est le principal !

Temps : 4h00. +1190m (390m/h) / -62m (380m/h).
Altitudes entre 4 600 m et 5 750 m.

Coucher de soleil du C1 (Photo © P. Gatta)
Coucher de soleil du C1 (Photo © P. Gatta)

Samedi 1 mai : Camp 1 (5 750 m) - Camp 2 (6 000 m)

SMS du C2 : ils sont arrivés ce matin au C2 à 6 000 m. La voie vers le C2 est en granite splendide, technique ce qui est un peu dur avec des sacs lourds. Pour l’instant il fait beau, relativement chaud à 6 000 m avec peu de vent. Si la météo reste bonne, demain ils vont essayer de faire l'aller retour camp 2 - sommet le plus légers possible en sautant le camp 3. Ils pensent se lever à 4h et partir à 5h.
Les 2 russes sont au camp 3.

Temps : 2h50. +315m (210m/h) / -75m (190m/h).
Altitudes entre 5 750 m et 6 000 m. Sac +25kg.
Sat O2 : 75%. Fréquence cardiaque maxi : 157bpm. Vo2 : 53ml/kg/min.

Début des traversées (Photo © P. Gatta)
Début des traversées (Photo © P. Gatta)

Philippe dans les dalles (Photo © J-M. Wojcik)
Philippe dans les dalles (Photo © J-M. Wojcik)

La tour jaune, longueur clé sous le C2 à 5 900 m (Photo © P. Gatta)
La tour jaune, longueur clé sous le C2 à 5 900 m (Photo © P. Gatta)

Dimanche 2 mai : Camp 2 (6 000 m)

SMS du C2 : Voila le statut : il a neigé toute la nuit et ça continue doucement. Il y a des petites coulées de neige et toutes les parties rocheuses sont plâtrées. C’est simple on ne peut ni monter ni descendre. On va bien mais comme on nous a volé de la nourriture on ne pourra pas tenir plus de 2 jours. Si la météo s’améliore, on part pour le sommet demain, sinon c'est fini on redescend. J'ai récupéré une veille corde pour l'ajouter à la notre et éventuellement tirer des rappels de 50m depuis le sommet.
Sous le camp ce n’est pas mieux ; quand je vois la gueule des 600m de dalles enneigées dessous, je ne suis pas pressé de redescendre avec 25kg sur le dos…
Sinon ce C2 à 6000m est sur une vire d'environ 10m de long x 3m de large. Il n'y a pas assez de place pour monter les tentes correctement donc on dort 1 par tente. De chaque coté il y a 600 à 800m de vide, belle vue et bonne réception SMS ;-)


Vers 16h on aperçoit entre deux averses de neige les deux Russes qui sortent au sommet, les premiers cette saison.

lE c2 et l'arete SO sous la neige (Photo © P. Gatta)
Le C2 et l'arete SO sous la neige (Photo © P. Gatta)

Lundi 3 mai : Philippe a atteint le sommet d'Ama Dablam – 6856m !

SMS du C2 : Jean-Marc et Philippe sont partis pour le sommet vers 6h20. Il y avait un peu de vent et des nuages mais le temps n’était pas trop mauvais. Avec la neige tombée la veille et durant la nuit, la progression dans les sections mixtes jusqu’au sommet de la tour grise a été lente et assez pénible. Sur l’arête des champignons les conditions étaient meilleures mais le vent s’est levé. C’est là qu’ils ont croisé les deux Russes qui redescendaient de leur C3. Jean-Marc et Philippe sont arrivés à l’emplacement du camp 3 vers 6 300 m à 11h15. Jean-Marc a décidé de faire demi-tour et Philippe a continué seul. La section jusqu’au Dablam (sérac) était en glace. Le passage du Dablam par la droite était fatiguant ; neige molle, crevasses et petites rimayes. Sur la fin la neige était plus profonde et il a fallu faire la trace. Le temps a continué à se dégrader ; nuages, neige et vent (windchill -26°C). Philippe est arrivé au sommet à 15h15, la 3e ascension de l'année, utilisant les cordes fixes mises par les Sherpas et les Russes. Il a commencé la descente moins de 10 minutes plus tard, arrivant au camp 2 à 19h. Jean-Marc était rentré sans problème quelques heures plus tôt.

Temps : 12h30. +1270m (240m/h) / -1270m (500m/h).
Altitudes entre 6 000 m et 6 856 m.
Sat O2 : 73%. Fréquence cardiaque maxi : 151bpm.

Jean-Marc dans les longueurs de mixte vers 6100m, le C2 derrière (Photo © P. Gatta)
Jean-Marc dans les longueurs de mixte vers 6 100 m, le C2 derrière (Photo © P. Gatta)

Philippe sous la tour grise (Photo © J-M. Wojcik)
Philippe sous la tour grise (Photo © J-M. Wojcik)

Philippe seul vers 6 400 m (Photo © j-M. Wojcik)
Philippe seul vers 6 400 m (Photo © J-M. Wojcik)

Philippe au sommet de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)
Philippe au sommet de l'Ama Dablam (Photo © P. Gatta)

Descente dans le mauvais temps (Photo © j-M. Wojcik)
Descente dans le mauvais temps (Photo © J-M. Wojcik)

Mardi 4 mai : Camp 2 (6 000 m) - BC (4 600 m)

Fatigués par l’ascension de la veille, Jean-Marc et Philippe sont descendus lentement du camp 2 jusqu’au camp de base. Ils redescendu tout le matériel et tous leurs déchets en une seule fois, portant des sacs de plus de 30kg.

Temps : 4h15. +30m (240m/h) / -1405m (450m/h).
Altitudes entre 6 000 m et 4 600 m.

Philippe descend en rappel du camp 2 (Photo © j-M. Wojcik)
Philippe descend en rappel du camp 2 (Photo © J-M. Wojcik)

Camp 2 vue de 6 100 m (Photo © j-M. Wojcik)
Camp 2 vue de 6 100 m (Photo © J-M. Wojcik)

Mercredi 5 mai : BC (4 600 m) - Namche Bazar

Jean-Marc et Philippe ont commencé le trekking de retour. Ils ont quitté le camp de base sous la neige et le brouillard pour rejoindre Namche Bazar.

Temps : 4h35. +610m (440m/h) / -1715m (730m/h).
Altitudes entre 4 600 m et 3 450 m.

Sac the 30kg lors de la descente du C2 au BC (Photo © j-M. Wojcik)
Philippe sous son sac the 30kg lors de la descente du C2 au BC (Photo © J-M. Wojcik)

Jeudi 6 mai : Namche Bazar - Lukla

Jean-Marc et Philippe sont arrivés à Lukla sous un violent orange de mousson.

Temps : 4h30. +656m (460m/h) / -1200m (620m/h).
Altitudes entre 3 450 m et 2 680 m.

Un porteur avec un réfrégirateur sur le dos dans la montée de Namche (Photo © P. Gatta)
Un porteur avec un réfrégirateur sur le dos dans la montée de Namche (Photo © P. Gatta)

Vendredi 7 mai : Lukla - Katmandou

Philippe et Jean-Marc ont pu prendre un avion de Lukla à Katmandou dans des conditions météo un peu limites. L'arrivée à Katmandou s'est faite dans une ambiance tendue après 6 jours de grève générale lancée par la Maoïste. Tout est fermé, la population, les militaires et la police sont dans les rues dans une atmosphère lourde. Le chauffeur de taxi a peur et les invite à ne pas sortir de l’hôtel. Heureusement ils ont trouvé un vol vers la France pour le soir même. C’est la troisième fois que Philippe quitte le Népal dans ces conditions…

Rangement au camp 2 avant la descente (Photo © J-M. Wojcik)
Rangement au camp 2 avant la descente (Photo © J-M. Wojcik)

Description de l'arête sud-ouest de l’Ama Dablam

Cotation : VI 6a 60°, 1500 m.

Depuis le camp de base 4 600 m, il faut remonter le long de pentes herbeuses en direction du sud-est. Il est possible de faire un camp de base vers 5 000 m quand il y a de l'eau. Poursuivre la montée un peu plus raide jusque vers 5 200 m puis obliquer progressivement vers la gauche. Entre 5 300m et 5 400 m il y a de nombreux emplacements possible pour établir un camp de base avancé. Ensuite poursuivre jusqu’aux gros blocs et les passer entre 5 500 m et 5 600 m. Les gros blocs se terminent au pied des dalles faiblement inclinées qui montent au camp 1. En libre passer par la gauche à la limite des dalles (il y a généralement des cordes fixes à droite). Les dalles font environ 100 m de haut et debouchent sur le camp vers 5 750 m. Il y a quelques emplacements relativement plats espacés sur une centaine de mètres.

Du camp 1 passer un petit col et redescender de quelques dizaines de mètres. Continuer par des éboulis ou rochers peu difficiles en restant sous l’arête versant est/sud-est. Il est possible de faire un camp intermédiaire au niveau de deux tours rocheuses en forme de doigts. Poursuivre par quelques ressauts plus raides et des traversées en dalle jusqu’à une première longueur en 4b qui permet de rejoindre l’arête très exposée sur les deux versants. Poursuivre par l’arête mixte en traversée vers la droite pour rejoindre le pied de la tour jaune. Gravir la tour jaune, quelques traversées et une longueur raide et physique en 5b (voir plus) qui permet de sortir à nouveau sur l’arête. Traverser pour rejoindre l’emplacement du camp 2 très aérien vers 6 000 m.

L’arête sud-ouest de l'Ama Dablam et les 3 camps d'altitude (Photo © P. Gatta)
L’arête sud-ouest de l'Ama Dablam et les 3 camps d'altitude (Photo © P. Gatta)

Du camp 2 continuer redescendre un petit peu puis rejoindre l’arête toujours très exposée jusqu'à la base d’un ressaut rocheux. Contourner le ressaut par la droite et gravir quelques longueurs de mixte très raide. Rejoindre la base de la tour grise et la contourner par la gauche (face ouest). Gravir une goulotte sur 2 longueurs pour rejoindre le sommet de la tour grise et l’arête aux champignons (de glace…). Grimper l’arête avec quelques traversées horizontales et des ressauts raides (sections à 60°-70°) pour sortir sur la partie glacière plate qui sert d’emplacement pour le camp 3, vers 6 300 m.

Du camp 3 remonter la pente de glace raide à droite du grand sérac (Dablam). Le passage au niveau du sérac se fait dans les rochers à droite. Franchir une ou plusieurs rimayes et se rétablir au dessus du sérac et remonter la pente sommitale et les Ice flutes en traversée vers la gauche jusqu’au sommet (40°-60°).

Vue d'ensemble de l'arete SO depuis le C1 (Photo © P. Gatta)
Vue d'ensemble de l'arete SO depuis le C1 (Photo © P. Gatta)



Autres photos de l'Ama Dablam




Carte du Népal et de l’Ama Dablam

L’Ama Dablam se trouve au Népal dans la région du Khumbu à une quinzaine de kilomètres au sud de l’Everest.



L'Ama Dablam vue du sommet de l'Everest (Photo © P. Gatta)
L'Ama Dablam vue du sommet de l'Everest (Photo © P. Gatta)


    Instagram     YouTube    RSS