English version

Mont Blanc (4 810 m)
Pilier Central du Frêney (solo) - Alpes, France

Versant Frêney du Mont Blanc (© P. Gatta)
Versant Frêney du Mont Blanc (© P. Gatta)

Pilier Central du Frêney

Le Pilier Central du Frêney au Mont Blanc est un itinéraire exceptionnel, engagé et chargé d’histoire depuis la première tentative d’ascension en juillet 1961 par Walter Bonatti, Andrea Oggioni, Pierre Mazeau, Roberto Gallieni, Robert Guillaume, Pierre Kohlman et Antoine Vieille. Cette tentative s'est terminée tragiquement avec la mort de 4 d'entre eux. La première ascension a été réussie par C. Bonington, I. Glough, J. Duglosz et D. Whillans du 27 au 29 aout 1961, et par R. Desmaison, P. Julien, I. Piussi, Y. Pollet-Villard du 28 au 29 aout 1961.

16 juillet : Val Veny 1 550 m - Bivouac Eccles 3 850 m

03h00, je quitte la voiture en direction du bivouac Eccles. Le jour est déjà levé lorsque j'atteint le refuge Monzino, le sentier fait rapidement place au glacier du Brouillard. La "nuit fraîche", pour reprendre l'expression du bulletin météo, semble avoir figé le massif du Mont Blanc et permet de poursuivre paisiblement la montée. En escaladant deux petits éperons (mixte) issus de l'aiguille de l'Innominata j'évite la zone crevassée du glacier. Il est 10h30 lorsque j'arrive au bivouac encore bien enneigé (+2300 m de dénivelé).

Refuge Monzino (© P. Gatta)
Refuge Monzino (© P. Gatta)

Bivouac Eccles (© P. Gatta)
Bivouac Eccles (© P. Gatta)

Mont Blanc Versant Frêney (© P. Gatta)
Mont Blanc Versant Frêney (© P. Gatta)

Pilier du Brouillard (© P. Gatta)
Pilier du Brouillard (© P. Gatta)

17 juillet : bivouac Eccles 3 850 m - Sommet de la Chandelle, 4 500 m

Départ du bivouac Eccles

02h45 le bivouac Eccles est derrière moi, j'ai rejoint la partie supérieure du glacier du Brouillard en direction du col Eccles. Le versant Frêney du col est bien enneigé et je peux descendre sans poser de rappel. Une longue traversée au dessus de la rimaye me permet de rejoindre en deux petites heures la base du pilier central à droite des deux grands dièdres caractéristiques.

Mont Blanc Versant Frêney (© P. Gatta)
Mont Blanc Versant Frêney (© P. Gatta)

Grand Pilier Angle - Glacier of Freney (© P. Gatta)
Grand Pilier Angle - Glacier du Freney (© P. Gatta)

L1 et L2

L1 et L2 : je n'ai pas trouvé la "lame détachée" mais il y a plusieurs possibilités pour rejoindre la plate-forme bien visible du R2 à droite des deux grands dièdres. Ces deux longueurs étaient très enneigées.

Innominata vu du Frêney (© P. Gatta)
Innominata vu du Frêney (© P. Gatta)

L3

L3 : Belle longueur en fissure / dièdre (35m IV, V), quelques pitons, friends possibles.

Sommet du 1er ressaut (© P. Gatta)
Sommet du 1er ressaut (© P. Gatta)

L4 et L5

L4 et L5 : deux longueurs mal marquées qui permettent de rejoindre la base du deuxième ressaut. Belle vue sur l'arête de l'Innominata de profil à gauche et à droite le Grand Pilier d'Angle avec la fin de l'arête de Peuterey. Beaucoup de neige, molle sur 10/20 cm puis dure dessous. Toujours crampons / piolets. Un passage délicat pour sortir de L4 (avant de repartir sur la droite) : léger surplomb et rétablissement sur des dalles couvertes par quelques centimètres de neige.

Sommet du 1ere ressaut vue vers le bas
Sommet du 1er ressaut (© P. Gatta)

L6

L6 : Superbe longueur, (cannelures et dalles, IV/IV+) avec une grande lunule à gauche. Rocher sec, enfin je peux mettre les chaussons (solo intégral). Le sac s'est coincé au bas de la longueur lors du hissage, j'ai tiré dessus haineusement mais rien à faire je suis donc redescendu puis remonté au jumar.


L7

L7 : Longueur physique ; dièdre avec un petit surplomb (V/V+). Pratiquement sec sauf le dessous du surplomb dont la fissure était bouchée par de la glace. J'ai pris une stalactite de glace en inversée sous le surplomb et j'ai mousquetonné un piton au dessus, l'ombre d'un instant j'ai eu l'impression d'être dans les colonnettes de Castillon...


L8

L8 : fissure cheminée (IV), belle escalade technique. Rocher sec (solo intégral en chausson). Cette fois c'est la corde attachée au sac qui s'est coincée en bas...

Belle longueur L8 dans le Frêney (© P. Gatta)
Belle longueur L8 dans le Frêney (© P. Gatta)

L9

L9 : couloir neigeux. Mixte, raide et assez pénible.


L10

L10 : longueur en fissure (IV). Rocher sec.


L11

L11 : fissure (IV). Pas de souvenir de la longueur...


L12 et L13

L12 et L13 : deux longueurs de mixte et neige pour remonter jusqu'à la fameuse arête de neige horizontale. Avec le soleil la neige a commencé à se transformer sur environ 10/15 cm mais elle est restée dure dessous. Certains passages sont raides. Cette arête horizontale sur quelques mètres, est d'abord neigeuse puis rocheuse et à nouveau neigeuse. Elle a été, pour moi, le passage le plus dur et le plus aléatoire du pilier. Je l'ai franchie en crampons, à califourchon en tenant une petite arquée main droite et une bossette humide main gauche.

Arete horizontale. L12 et L13 (© P. Gatta)
L12 et L13 (© P. Gatta)

L14

L14 : première longueur de la chandelle, courte fissure (V), plusieurs pitons. Elle mène à l'emplacement de bivouac qui doit faire (80 cm x 120 cm). Superbe vue sur la cascade du grand couloir de Frêney. A partir de cette longueur jusqu'au bivouac le rocher est sec, compact et beau.

L15 vue du dessous (© P. Gatta)
L15 vu du dessous (© P. Gatta)

L15

L15 : belle fissure oblique à gauche (A1), équipée (pitons, coinceurs bloqués, coins de bois). Grande ambiance, superbe rocher, c'est beau ! A noter : il y a une autre fissure un peu plus à droite, moins équipée. Les deux doivent passer en libre. Le relais est bon, la suite évidente. Pas de problème. Descente pour déséquiper, remontée au jumar et hissage du sac. Les manips de corde deviennent fatigantes car la corde est complètement gelée et glisse mal dans le Gri-gri. Lors des descentes, l'échauffement fait fondre la glace et la corde fume.

L15 vue du dessus (©P. Gatta)
L15 vu du dessus (© P. Gatta)

L16

L16 : traversée horizontale vers la droite, sous les surplombs (A1). Aérien, à savourer. Avec l'équipement en place c'est simple. J'ai préféré faire un relais supplémentaire à la fin de la traversée ce qui me semble plus logique. Traversée dans l'autre sens puis retour avec le sac au dos.

L17 vue de la cheminée du toit (©P. Gatta)
L17 vu du dessus (© P. Gatta)

L17

L17 : LA longueur ; dièdre puis cheminée sous le grand toit (A1, V/V+). Equipement hétéroclite : pitons, coinceurs, reste de friends, coins de bois, ficélous en tous genres. Profond respect pour les premiers ascensionnistes... Un peu plus physique, surtout à 4 400 m, mais sans difficulté. Avec le dévers je fais la remonté au jumar à 5/6 mètres de la paroi avec 500 mètres sous les pieds, le sac pend sur l'autre brin à quelques mètres de moi renforçant cette impression de vide et de solitude, moments magiques et d'une grande intensité, c'est fabuleux. Par contre, l'orage qui est se déchaîne sur le Grand Paradis me ramène à des considérations plus terre à terre. Je sais que je n'éviterai pas le bivouac, reste à "choisir" où...

L17 vue du dessous (© P. Gatta)
L17 vu du dessous (© P. Gatta)

L18 et L19

L18 et 19 : Un mur de 5 mètres permet de rejoindre la vire et de traverser à gauche. Il y a un petit ficélou qui facilite la traversée de la vire. Les nuages se rapprochent et le soleil s'éloigne...


L20

L20 : deux petites vires faciles conduisent à un dièdre sur l'angle gauche de la Chandelle (IV+, V-). On voit bien le pilier Dérobé, plus bas je vois un des relais de la ligne de rappels qui se trouve dans la gorge entre de pilier Dérobé et le pilier central, pas très engageant et très enneigé…


L21

L21 : dernière longueur, une dalle de 30m qui mène au sommet (IV). Il est 22h30, 4 500 mètres, cela fait 20 heures que j'ai quitté le bivouac Eccles. Il fait quasiment nuit, les premiers flocons apparaissent et le tonnerre gronde de temps à autre (non prévu par la météo !). Les 10 premiers mètres de la dalle sont presque secs mais la fin est enneigée, impossible de voir l'équipement ni même le cheminement. Je grimpe en crampons éclairé par la frontale. J'atteint une petite vire (40cm x 80cm), j'improvise un relais avec un coinceur (en place), un friend et un petit becquet. La corde s'est encore bloquée, je suis quitte pour une nouvelle descente. Je m'installe sur la corde pour m'isoler un peu, je vache le sac au relais contre moi, j'enfile la veste en duvet, depuis ce matin je suis resté en polaire et presque tout le temps sans gant mais je n'ai pas eu froid (iso -10º à 5 200 m).

L21 après l'orage vue du dessus (© P. Gatta)
L21 après l'orage vue du dessus (© P. Gatta)

23h00, je viens de manger mes pattes lyophilisées cuites à l'eau froide, je me fais un thé dans lequel flotte quelques restes, un grand repas. Je place le sac sur mes jambes pour m'abriter de la neige et du grésil qui tombent régulièrement. L'orage est sur le massif mais les éclairs sont assez espacés. Paradoxalement je suis bien, je n'ai pas froid, j'ai pratiquement oublié l'altitude, il ne me reste plus qu'à attendre 5 ou 6 heures et essayer de dormir, assis et sans trop bouger...

Emplacement du bivouac vue du dessus (© P. Gatta)
Emplacement du bivouac (© P. Gatta)

18 juillet : sommet Pilier Central du Frêney 4 500 m - Mont Blanc 4 810 m - Val Veny 1 550 m

Mont Blanc

0600 j'ai un peu froid, le pilier est plâtré, il est tombé 10/15 cm de neige. Il va me falloir une heure pour faire la dernière longueur en crampon/piolets, casser la corniche au sommet de la Chandelle et descendre les 15 m en rappels. Au dessus, la pente est assez raide sur 60 mètres ensuite c'est 140 m moins raides jusqu'à l'arête du Brouillard puis le Mont Blanc de Courmayeur, le col Major et enfin le Mont Blanc. Après il reste le retour par les Aiguilles Grises et 3 300 mètres de descente jusqu'au Val Veny.

Aig Blanche de Peuterey (© P. Gatta)
Aiguille Blanche de Peuterey vue du Grand Pilier d'Angle (© P. Gatta)

Matériel

Cordes 60m en 9.4mm et 30m en 8mm, crampons, 2 piolets techniques, coques, chaussons, gri-gri, Croll, 8 Sangles, 1 étrier, 9 dégaines, 7 Coinceurs, 2 Excentriques, 4 Friends, 1 maillon rapide, 4 mousquetons à vis, 1 crochet , 1 couteau, réchaud, gaz.

Arete Innominata (© P. Gatta)
Arête Innominata (© P. Gatta)

Livres et Références


    Instagram     YouTube    RSS