English version

Aiguille Carrée, Grande Rocheuse, Aiguille Midi
Tour Ronde, Arête de Rochefort

Grandes Jorasses, Aiguille Rochefort, Dent du Geant, Tour Ronde (© P. Gatta)
Anna Gatta dans l'Arête des Cosmiques. Derrière les Grandes Jorasses, Aiguille Rochefort, Dent du Geant, Tour Ronde (© P. Gatta)

Voici une sélection de 5 voies dans le Massif du Mont Blanc :

Aiguille Carrée 3 716 m, voie Frendo - Ravanel

Cette voie assez courte a été ouvete par Sylvain Frendo et Marc Ravanel le 17 janvier 1993. Elle se situe dans la face nord de l'Aiguille Carrée dans le bassin d'Argentière. La voie fait 500 metres mais la section dure est plus courte ; environ 250 metres. L'accès est court et facile depuis le téléphérique des Grands Montets.

Cotation : TD- / II / 5 / 85°.

Aiguille Carrée et la Frendo Ravenel vus depuis le glacier d'Argentiere (© P. Gatta)
Aiguille Carrée et la Frendo Ravenel vus depuis le glacier d'Argentiere (© P. Gatta)

Aiguille Carrée et la Frendo Ravenel vus depuis l'attaque (© P. Gatta)
Aiguille Carrée et la Frendo Ravenel vus depuis l'attaque (© P. Gatta)

Accès : prendre le téléphérique des Grand Montets, quitter la piste pour se diriger vers le bas de la face nord de l'Aiguille Carrée. Il faut environ 15 minutes en ski.

Philippe dans la partie inférieure de la voie Frendo Ravanel (Photo J. Griffith)
Philippe dans la partie inférieure de la voie Frendo Ravanel (Photo J. Griffith)

Philippe dans la cheminée, une longeur magnifique (Photo J. Griffith)
Philippe dans la cheminée, une longeur magnifique (Photo J. Griffith)

Philippe dans le premier crux (Photo J. Griffith)
Philippe dans le premier crux (Photo J. Griffith)


Voie Frendo Ravanel : passer la rimaye et grimper la pente de neige sur 100 m. Grimper deux courtes sections de mixtes (60°) puis une belle cheminée. Rejoindre la base du premier crux, deux goulottes à 80°. Grimper celle de gauche (glace fine et difficile à proteger). Continuer la goulotte à 70°, traverser à gauche pour rejoindre une goulotte à 85° qui se termine par un mur de 10 m à 90° (1 piton). Grimper un couloir de 200 m à 50° jusqu'à la brèche.

Philippe dans le premier crux (Photo J. Griffith)
Philippe dans le premier crux (Photo J. Griffith)

Jon Griffith dans le deuxième crux (© P. Gatta)
Jon Griffith dans le deuxième crux (© P. Gatta)

Carine Salvy dans le deuxième crux (Photo J. Griffith)
Carine Salvy dans le deuxième crux (Photo J. Griffith)

Descente en rappel (© P. Gatta)
Descente en rappel (© P. Gatta)

Descente : en rappel dans la voie puis rejoindre le téléphérique des Grands Montets ou descendre en ski à Argentière.

Aiguille du Chardonnet, Aiguille du Milieu, Tour Noir, Mont Dolent (© P. Gatta)
Aiguille du Chardonnet, Aiguille du Milieu, Tour Noir, Mont Dolent (© P. Gatta)



Grande Rocheuse 4 102 m, Voie Vivagel

La voie Vivagel (en rouge ci-desous) commence dans le Couloir Couturier dans la face nord de l'Aiguille Verte. Ensuite, la voie remonte des goulottes puis un couloir qui debouche au col de l'arête Est de la Grande Rocheuse.
Première ascension : David Autheman, Jean-Marc Dellavolpe et Fred Vimal le 5 février 1992.

Cotation : IV / 4 / 1000m.

Rouge : Vivagel. Blanc : Couturier. Bleu : Late to say I'm sorry. Vert : Bettembourg-Thivierge (© P. Gatta)
Rouge : Vivagel. Blanc : Couturier. Bleu : Late to say I'm sorry. Vert : Bettembourg-Thivierge (© P. Gatta)

Faces nord de la Grande Rocheuse, Aiguille Verte, Aiguille Carrée et Grands Montets (© P. Gatta)
Faces nord de la Grande Rocheuse, Aiguille Verte, Aiguille Carrée et Grands Montets (© P. Gatta)

Accès : prendre le téléphérique des Grand Montets, laisser la piste de ski pour se diriger vers la base de la face nord de l'Aiguille Carrée. Continuer vers l'Aiguille Verte. Passer rapidement sous le Couloir Cordier (exposé aux séracs) et remonter vers la base du Couloir Couturier. Il faut environ 45 minutes à ski depuis les Grand Montets (20 minutes et descente et autant de montée avec les peaux de phoque).

Philippe dans Vivagel au lever de soleil. L'Aiguille du Chardonnet et l'Aiguille du Milieu derrière (Photo J. Griffith)
Philippe dans Vivagel au lever de soleil. L'Aiguille du Chardonnet et l'Aiguille du Milieu derrière (Photo J. Griffith)

Carine Salvy dans les premières longueurs de Vivagel (© P. Gatta)
Carine Salvy dans les premières longueurs de Vivagel (© P. Gatta)

Jon Griffith monte en direction des goulottes de Vivagel (gauche). On voit la fine goulotte de Late to say I'm sorry (droite) (© P. Gatta)
Jon Griffith monte en direction des goulottes de Vivagel (gauche). On voit la fine goulotte de Late to say I'm sorry (droite) (© P. Gatta)

Philippe dans Vivagel (Photo J. Griffith)
Philippe dans Vivagel (Photo J. Griffith)

Voie Vivagel : passer la rimaye et remonter le Couloir Couturier (55°) jusqu'à ce qu'il bifurque à droite. Laisser le Couloir et grimper légèrement vers la gauche vers la base d'un grand mur. Trois voies commencent dans ce mur (voir la photo plus haut) : Vivagel (gauche), Bourges-Mizrahi (légèrement à droite, IV / 4+) et Late to Say I'm Sorry (droite, V / 5+ / A2). Grimper du mixte pour rejoindre la base des goulottes. Grimper les goulottes, 4 longueurs à 70°/85°. Du sommet des goulottes, remonter un Couloir qui traverse d'abord vers la droite avant de remonter directement vers l'arête à l'Est du sommet de la Grande Rocheuse.

Philippe dans les longueurs raides de Vivagel (Photo J. Griffith)
Philippe dans les longueurs raides de Vivagel (Photo J. Griffith)

Philippe dans les longueurs raides de Vivagel (Photo J. Griffith)
Philippe dans les longueurs raides de Vivagel (Photo J. Griffith)

Philippe dans le Couloir au-dessus de Vivagel (Photo J. Griffith)
Philippe dans le Couloir au-dessus de Vivagel (Photo J. Griffith)

Descente : il y a plusieurs options, 1) Traverser la Grande Rocheuse et descendre soit par le Couloir Whymper Couloir (le plus facile mais versant sud), ou par le Couloir Couturier. 2) Nous n'avons pas trouvé de ligne de rappel dans Vivagel alors nous sommes descendus par Late To Say I'm Sorry. Une fois à la rimaye, le plus rapide est de skier jusqu'à Argentière.

Philippe et Carine dans le haut de la face nord de la Grande Rocheuse (Photo J. Griffith)
Philippe et Carine dans le haut de la face nord de la Grande Rocheuse (Photo J. Griffith)

Philippe et Carine dans le haut de la face nord de la Grande Rocheuse (Photo J. Griffith)
Philippe et Carine dans le haut de la face nord de la Grande Rocheuse (Photo J. Griffith)



Aiguille du Midi 3 842 m, Arête des Cosmiques

L'Arête des Cosmiques est une voie magnifique de l'Aiguille du Midi. Elle offre des vues superbes sur la vallé de Chamonix, les 3 Monts Blancs, les Grandes Jorasses, l'arête de Rochefort, la Dent du Geant et l'ensemble des Alpes. La voie commence juste au dessus de l'Abri Simond. Première ascension : G. Finch, M. Finch le 2 aout 1911.

Cotation : AD / II / 60° max / 4a

L'arête des Cosmiques commence au col à gauche et termine au téléphérique de l'Aiguille du Midi (© P. Gatta)
L'arête des Cosmiques commence au col à gauche et termine au téléphérique de l'Aiguille du Midi (© P. Gatta)

Arête des Cosmiques au premier plan et Mont Blanc du Tacul derrière (© P. Gatta)
Arête des Cosmiques au premier plan et Mont Blanc du Tacul derrière (© P. Gatta)

Skiers qui descendent vers la Vallée Blanche (© A. Gatta)
Skiers qui descendent vers la Vallée Blanche (© A. Gatta)

Philippe dans l'Arête des Cosmiques. Le refuge des Cosmique derrière (© A. Gatta)
Philippe dans l'Arête des Cosmiques. Le refuge des Cosmique derrière (© A. Gatta)

Accès : prendre le téléphérique de l'Aiguille du Midi. Descendre la voie normale, passer au pied de la face sud de l'Aiguille du Midi pour rejoindre l'Abri Simond. L'Arête des Cosmiques commence juste au dessus de l'abri.

Philippe dans le 2e rappel dans l'Arête des Cosmiques (© A. Gatta)
Philippe dans le 2e rappel dans l'Arête des Cosmiques (© A. Gatta)

Anna dans l'Arête des Cosmiques (© P. Gatta)
Anna Gatta dans l'Arête des Cosmiques (© P. Gatta)

Arête des Cosmiques : remonter les pentes de neige et mixte au-dessus de l'Abri Simond jusqu'au sommet de l'Eperon des Cosmiques. Eviter quelques Gendarmes par la droite (Sud). Au sommet de l'Eperon faire deux rappels (bons relais) ; le premier est très court (<10m), le 2e fait environ 20 m. Traverser versant sud pour eviter deux grandes tours et atteindre la base d'un ressaut rocheux. Grimper une courte fissure (4a, 1 piton), atteindre le relai au-dessus (1 piton + 1 spit) et continuer jusqu'à une large vire. Traverser versant nord et remonter une cheminée jusqu'au sommet de l'arête. Rejoindre une echelle qui mène à la terrasse du téléphérique.

Anna dans le crux de l'Arête des Cosmiques (© P. Gatta)
Anna Gatta dans le crux de l'Arête des Cosmiques (© P. Gatta)

Aiguille Verte, Les Droites, Les Courtes (© P. Gatta)
Aiguille Verte, Les Droites, Les Courtes (© P. Gatta)

Tour Ronde 3 792 m, Face Nord

La Tour Ronde est un un slendide belvédère sur l'arête de Peuterey, le versant Brenva du Mont Blanc, le Mont Maudit et le Mont Blanc du Tacul. La face Nord est très populaire avec un accès rapide depuis le refuge de Torino.

Cotation : D- / II / 60° max / 3a

Face nord de la Tour Ronde (rouge), voie normale (bleue) depuis l'arête de Rochefort (© P. Gatta)
Face nord de la Tour Ronde (rouge), voie normale (bleue) depuis l'arête de Rochefort (© P. Gatta)

Ski sous la pleine lune vers l'Aiguille de Toule (Photo J. Griffith)
Ski sous la pleine lune vers l'Aiguille de Toule (Photo J. Griffith)

Accès : le plus rapide est de partir du refuge de Torino. Du refuge de Torino (3 371 m) aller vers le nord-ouest vers le Col des Flambeaux (3407 m). Continuer vers l'ouest sur le glacier du Geant (crevasses), passer l'Aiguille de Toule et continuer jusqu'à la base de la face nord de la Tour Ronde (vers 3 420 m).

Philippe dans la Face nord de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)
Philippe dans la Face nord de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)

Dans le crux de la face nord (© P. Gatta)
Dans le crux de la face nord (© P. Gatta)

Anna dans la face nord de la Tour Ronde (© P. Gatta)
Anna Gatta dans la face nord de la Tour Ronde (© P. Gatta)

Philippe et Anna dans le haut de la face nord de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)
Philippe et Anna dans le haut de la face nord de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)

Face nord de la Tour Ronde: remonter la partie inférieure de la face nord (45-50°) jusqu'à la goulotte centrale. Remonter la goulotte (2 longueurs 60° max) et la pente supérieure qui est moins raide. Rejoindre l'arête sommitale et la suivre vers la gauche (East) pour rejoindre la voie normale. Grimper la section rocheuse ou mixte jusqu'au sommet.

Face nord de la Tour Ronde et Grand Capucin (à droite) (© P. Gatta)
Face nord de la Tour Ronde et Grand Capucin (à droite) (© P. Gatta)

Arête de Peuterey et vent fort sur le Mont Blanc (© P. Gatta)
Arête de Peuterey et vent fort sur le Mont Blanc (© P. Gatta)

Anna et Philippe sur l'arête sommitale de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)
Anna et Philippe sur l'arête sommitale de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)

Descente : par la voie normale: descendre l'arête sudouest vers le Col Freshfield. Laisser l'arête quand elle devient rocheuse et descendre un couloir jusqu'au glacier.

Philippe dans la face Est de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)
Philippe dans la face Est de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)

Philippe dans la face Est de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)
Philippe dans la face Est de la Tour Ronde (Photo J. Griffith)

Vers le sommet de la Tour Ronde, la Dent du Geant dans le fond (Photo J. Griffith)
Vers le sommet de la Tour Ronde, la Dent du Geant dans le fond (Photo J. Griffith)

Philippe dans le versant Brenva... (Photo J. Griffith)
Philippe dans le versant Brenva... (Photo J. Griffith)

Aiguille de Rochefort 4 001 m, Arête de Rochefort

L'Arête de Rochefort est une voie superbe qui va de la Dent du Geant à l'Aiguille Rochefort.

Cotation : AD / III / 45. 600 m

Anna Gatta sur l'arête de Rochefort, Mont Blanc à gauche (© P. Gatta)
Anna Gatta sur l'arête de Rochefort, Mont Blanc à gauche (© P. Gatta)

L'arête de Rochefort (© P. Gatta)
L'arête de Rochefort (© P. Gatta)

Anna dans le premier couloir sous la pleine lune (Photo J. Griffith)
Anna dans le premier couloir sous la pleine lune (Photo J. Griffith)

Anna et Philippe dans le haut du Couloir sous la pleine lune (Photo J. Griffith)
Anna et Philippe dans le haut du Couloir sous la pleine lune (Photo J. Griffith)

Accès : Du refuge Torino traverser le glacier du Géant, laisser le col du Géant et remonter une pente de neige puis un couloir jusqu'à un col à droite d'un grand Gendarme. Rejoindre et suivre l'arête. Eviter une grand Gendarme par la droite et reprendre l'arête jusqu'à la Salle à Manger.

Will et Anna arrivent à la "Salle à manger" au lever de soleil (© P. Gatta)
Will et Anna arrivent à la "Salle à manger" au lever de soleil (© P. Gatta)

Lever de soleil à la base de la Dent du Geant. La lune au dessus du Mont Blanc du Tacul. Mont Maudit et Mont Blanc à gauche (Photo J. Griffith)
Lever de soleil à la base de la Dent du Geant. La lune au dessus du Mont Blanc du Tacul. Mont Maudit et Mont Blanc à gauche (Photo J. Griffith)

Anna sur l'arête de Rochefort. Peuterey et Mont Blanc derrière (Photo J. Griffith)
Anna sur l'arête de Rochefort. Peuterey et Mont Blanc derrière (Photo J. Griffith)

Sur l'arête de Rochefort (Photo J. Griffith)
Sur l'arête de Rochefort (Photo J. Griffith)

Arête de Rochefort Suivre l'arête, parfois etroite, jusqu'au point 3 933 m. Descendre une vingtaine de mètres, passer une pointe rocheuse par la droite. Continuer jusqu'au pied de l'Aiguille et remonter un couloir sur la droite sur une longueur. Rejoindre le sommet de l'Aiguille de Rochefort en 2 longueurs, d'abord sur la gauche puis le long de l'arête.

Sur l'arête de Rochefort (Photo J. Griffith)
Sur l'arête de Rochefort (Photo J. Griffith)

Sur l'arête de Rochefort. Aiguille Noire et Aiguille Blanche de Peuterey derrière (Photo J. Griffith)
Sur l'arête de Rochefort. Aiguille Noire et Aiguille Blanche de Peuterey derrière (Photo J. Griffith)

Sur l'arête de Rochefort (Photo J. Griffith)
Sur l'arête de Rochefort (Photo J. Griffith)

Descent: same route back to Torino hut.

Sur l'arête de Rochefort, Dent du Geant (Photo J. Griffith)
Sur l'arête de Rochefort, Dent du Geant (Photo J. Griffith)

Philippe grimpant une tour rocheuse (Photo J. Griffith)
Philippe grimpant une tour rocheuse (Photo J. Griffith)

Philippe grimpant une tour rocheuse (Photo J. Griffith)
Philippe grimpant une tour rocheuse (Photo J. Griffith)


    Instagram     YouTube    RSS